Rechercher

ANTHROPOCENE, esthétiques d'un monde artificiel

Une exposition des tableaux de Caroline David organisée par la galerie d'art contemporain CHROMIA


L’Anthropocène, une crise écologique et sociale qui nous invite à un autre regard sur le monde

"En février 2000, le Néerlandais Paul Crutzen, prix Nobel de chimie pour ses travaux sur l’ozone stratosphérique, suggérait que nous étions entrés dans une nouvelle époque géologique : l’Anthropocène. Etymologiquement, ce nouveau mot est construit à partir du grec anthropos, être humain, et signifie donc : âge de l’homme. En effet, selon Crutzen, il apparaît de plus en plus évident que l’homme est désormais devenu le facteur principal qui détermine la trajectoire des écosystèmes terrestres, l’influence des facteurs naturels étant maintenant secondaire. Toujours selon Crutzen, cette nouvelle époque a commencé avec les débuts de la révolution industrielle à la fin du XVIIIème siècle.[...] Les perturbations provoquées par les humains ne se limitent pas au climat, elles se manifestent encore à travers la chute drastique de la biodiversité et l’extinction des espèces, la pollution, la dégradation des écosystèmes terrestres et la croissance exponentielle de la population humaine.[...] L’Anthropocène nous incite à une véritable révolution culturelle qui fait appel tout autant à notre raison qu’à nos sens et à nos émotions, et dans cette transition cruciale où nous devons dès maintenant nous engager l’art constitue un levier privilégié pour entraîner et promouvoir une autre façon de lire et d’habiter le monde. Dans cette perspective, l’exposition proposée par Caroline David apparaît sans aucun doute comme une contribution essentielle."


Michel Magny

Médaille d'argent du CNRS


Le travail artistique de Caroline David, depuis plusieurs années, met en scène différents aspects de notre ère de l'anthropocène. Ce constat lui a donné envie d’établir un dialogue entre les avancées scientifiques de Michel Magny et ses œuvres picturales. C’est ainsi que deux francs-comtois se retrouvent en terrain connu, dans le Haut-Jura, pour y présenter l’exposition d’une sélection d’œuvres de Caroline David sur le thème de l’Anthropocène.


Nous invitons les visiteurs, au fil de cette exposition, à déchiffrer les messages de l'artiste au sein de ses tableaux, à la lumière des thèmes qui l'ont inspirée :


Salle 1 : Restriction des zones de vies sauvages

Le cerf - Acrylique sur toile - 160 X 120 cm



Salle 2 : Globalisation, urbanisation, choc des cultures, réensauvagement

Inception - Acrylique sur toile - 160 X 120 cm



Salle 3 : Conquête transhumaniste, grande consommation,

sciences technologiques et numériques, big data

Connexion 1 - Acrylique sur toile - 89 X 116 cm



Michel Magny, originaire de Franche-Comté, est directeur de recherche émérite du CNRS au laboratoire Chrono-environnement à Besançon. Médaille d'argent du CNRS, il est spécialiste des changements climatiques et environnementaux et de leurs interactions avec l'histoire des sociétés depuis le dernier maximum glaciaire. Ses recherches se sont notamment appuyées sur l'étude des remplissages sédimentaires de nombreux lacs du Jura. Il s'intéresse également à la question de l'Anthropocène sur laquelle il a publié en 2019 Aux racines de l'Anthropocène aux Editions Le Bord de l'Eau, et en 2021 L'Anthropocène aux Editions Que sais-je ?.